effets de la nicotine sur la synapse

Comme nous l'avons dit précédament,la synpase est la jonction entre deux neurones ou entre un neurone et une cellule postsynaptique ( comme une cellule musculaire ).

Une fois l'influx nerveux libéré sous forme de potenciel d'action,il liberera les neurotransmetteurs, appelés acétylcholine, dans l'espace synaptique puis ceux-ci se fixeront aux récépteurs pour les rendrent insensibles: c'est le moment de la désensibilisation. Pendant cette courte période de désensibilisation, les neurotransmetteurs fixés aux récépteurs laisseront passer un ions sodium Na+, cette action chimique viendra stimuler la neurone dopaminergique et donc permettra la libération de dopamine qui donnera la sensation de plaisir.

  La nicotine elle, viendra boulverser le fonctionnement normal de la synapse. La nicotine est un acétylcholinomimétique, c'est à dire qu'il imite un neurotransmetteur: l'acétylcholine. L'acétylcholine est le neurotransmetteur libéré par les vésicules et qui ira dans la fente synaptique puis se fixera dans les récépteurs pour permettre la libération de dopamine pendant la phase de désensibilisation. La nicotine, elle, va prolonger cette phase de désensibilisation lorsqu'elle viendra se loger sur les récepteurs à la place de l'acétylcholine.

 Plus le fumeur sera soumis à la nicotine moins les neurones dopaminergiques seront sensibles et donc la sensation de plaisir diminuera: La nicotine, rallongeant cette phase de désensibilisation, habituera au fumeur a cette sensation et, en voulant toujours plus, la nicotine ira vers d'autres récepteurs nicotiniques pour une sensation de plaisir plus longue et fera apparaitre d'autres récepteurs nicotiniques puisque la nicotine occupera la place de l'acétylcholine dans les récepteurs. Pendant une période d'abstinence, une partie des récepteurs nicotiniques retrouvent leur sensibilité, ce qui provoque une hausse anormale de la neurotransmission cholinergique: la nicotine ne viendra plus occuper les récepteurs nicotiniques mais la grande quantité de récepteurs crées y seront toujours et donc l'acétylcholine viendra dans tout les récepteurs se qui provoquera cette hausse de neurotransmission cholinergique. Le fumeur ressentira alors de la nervosité et un inconfort qui le pousse à fumer une cigarette pour retrouver sa sensation de plaisir.

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×